newsletters-esu-psu

BIOGRAPHIES | BIBLIOGRAPHIE | SIGLES | APPEL A DOCUMENTS | LIENS | CONTACT | FORUM






Cliquez sur les rubriques de votre choix

> LES ADHÉRENTS

> LES DEBATS

>LES TEXTES THEORIQUES

 

 


 


LES ESU

1960

16-17 DÉCEMBRE 1960 ● CONFÉRENCE NATIONALE EXTRAORDINAIRE DES ÉTUDIANTS DU PSU ● Cette première conférence depuis la naissance du PSU en Mars, devait définir la place des étudiants à l’intérieur du parti, poser les bases d’une organisation étudiante pour une action plus efficace  et expliciter l’attitude des jeunes face à la guerre d’Algérie, obligeant ainsi la gauche toute entière à se positionner. La réflexion pour les conditions d’établissement d’une République Algérienne indépendante est posée. Une motion en faveur de l’Algérie conclut la Conférence. Un nouveau bureau est élu. Les étudiants du parti socialiste unifié (E.S.U.) adressent un message aux étudiants communistes pour un travail politique commun tenant compte de la diversité des opinions.
Raymond Le Loch, Secrétaire Général in Tribune Socialiste N° 33, 24 décembre 1960 et N°34, 31 décembre 1960

1961

POURQUOI LA GUERRE D’ ALGERIE ?
Le 11 février nous manifesterons dans les rues de Paris notre volonté unanime de paix négociée.
Voir le tract

LES LYCÉENS SONT INVITÉS A SE MOBILISER CONTRE L'OAS et à rejoindre le PSU contre la guerre d'Algérie.
Voir le tract

AVRIL – MAI 1961 ● SECRÉTARIAT NATIONAL ÉTUDIANT DU PSU ● CIRCULAIRE INTERNE ● OÚ EN EST L’UNEF AU LENDEMAIN DU CONGRÈS DE CAEN ? ● Le secrétariat national analyse les positions prises par l’UNEF à son 50ème congrès. Il décrit l’évolution du syndicalisme étudiant et la façon dont il aborde les questions d’actualité qui lui sont posées. L’action de l’UNEF se caractérise par ses prises de positions sur la co-gestion des œuvres universitaires menacée par les récentes décisions gouvernementales. La question du logement étudiant envisagée dans une perspective de l’aménagement du territoire n’est pas absente de sa réflexion tout comme la refonte nécessaire des structures de l’enseignement dans son ensemble pour une démocratisation de l’accès à l’université et son ouverture à de véritables débouchés professionnels correspondant à la valeur des études. Les motions présentées au congrès exigent que l’UNEF soit soutenue par l’ensemble des forces de gauche et notamment le PSU.
Secrétariat National Etudiant, Avril – Mai 1961 Circulaire interne

1962

6 – 13 FÉVRIER 1962 ● UNE SEMAINE DE COMBATS CONTRE L’O.A.S. ● Journée anti-fasciste à l’Université le 6, riposte de l’O.A.S, le 7 par le plasticage de l’appartement de Georges Vedel, Doyen de la Faculté de Droit à Paris. Indignation générale : syndicats, ouvriers, étudiants et enseignants lancent un appel unitaire pour une manifestation le 8 février 1962. L’université et ses étudiants manifestent à côté des ouvriers et prennent conscience de leur force pour s’opposer à la réaction. Cette manifestation se déclare solidaire des morts algériens du 17 Octobre 1961.
Lire l’article de Tribune Étudiante N° 5 et 6, Janvier - Février 1962

8 FÉVRIER 1962 ● ANALYSE DE LA TRAGIQUE MANIFESTATION UNITAIRE
Raymond Le Loch, secrétaire général SNE/ESU analyse, dès le 10 février, les exactions des Brigades Spéciales de la Police. Il dément les propos de Roger Frey, Ministre de l’Intérieur qui nomment les communistes comme organisateurs de la manifestation. Pour le pouvoir gaulliste cette manifestation est un revers politique face à l’unité syndicale, lycéenne et étudiante. Il souligne la nécessité d’affirmer la politique du Front Socialiste pour la victoire de la démocratie socialiste.
Lire le point de vue de Raymond Le Loch, Tribune étudiante N°5 et 6, Janvier-Février 1962

8 FÉVRIER 1962 ● ENLÈVEMENT DE MARC-ANDRÉ SCHWARTZ PAR L’OAS ● Déclaration de soutien à Laurent Schwart, fondateur du « Comité Maurice Audin », et Marc-André Schwartz par les étudiants ESU et Tribune Etudiante (Voir aussi la rubrique Chronologie 1er novembre 1961, à propos du "Comité Maurice Audin")
Tribune Etudiante, N°5-6, Janvier-Février 1962

MARS 1962 ● RAPPORT D'ACTIVITÉ DU S.N.E ● L’ACTION ÉTUDIANTE AU SEIN DU SECRÉTARIAT NATIONAL ÉTUDIANT ● UNE ACTIVITÉ IMPORTANTE DANS UNE PÉRIODE POLITIQUEMENT DIFFICILE
L’activité du Secrétariat National Etudiant s’est déroulée dans un contexte politique de luttes sur tous les fronts : développement de la guerre d’Algérie, reprise de l’action populaire, proposition de paix, renaissance du péril fasciste en France, putsch et menaces de putsch. Dans cette période, le rôle du PSU a été décisif. Les jeunes étudiants ont su prendre dans le milieu étudiant une place comparable à celle que le parti a prise sur le plan politique général.

Lire le rapport d'activité

1963

FÉVRIER 1963 ● LES ÉTUDIANTS ET LE FRONT SOCIALISTE ● Après leur engagement en faveur de la paix en Algérie ou la grève des mineurs, les étudiants se pose la question des modalités de la lutte et de l’unité d’action. Les E.S.U. ont décidé de populariser en milieu étudiant la stratégie de front socialiste, seule conception réaliste et efficace de la lutte contre le capitalisme et son expression actuelle.
Tribune Socialiste N°137, 23 Février 1963

30 – 31 MARS – 1ER AVRIL 1963 ● CONFÉRENCE NATIONALE DES ÉTUDIANTS SOCIALISTES UNIFIÉS ● LES CNE ET CNJ SE PRONONCENT POUR LA FUSION DE DEUX ORGANISATIONS AU SEIN DU MOUVEMENT DE LA JEUNESSE SOCIALISTE UNIFIÉE ● La conférence a discuté sur la base d’un texte préparé par la section de Nice proposant la fusion des E.S.U et des J.S.U. dans un mouvement unique de jeunesse. "Il ne s'agit pas de créer un « parti de jeunes », mais un mouvement s'appuyant sur les bases programmatiques du P.S.U., ayant la charge d'expliciter la politique du parti en milieu jeune." La conférence adopte une motion sur la discipline syndicale pour coordonner l'action des militants E.S.U. à l'U.N.E.F.  La conférence a procédé à l’élection d’un bureau national de 7 membres  élus, responsables devant le comité national.
Tribune Socialiste N° 145,  20 Avril 1963

7 – 9 DÉCEMBRE 1963 ● CONFÉRENCE NATIONALE DES ÉTUDIANTS PSU : LE NOUVEAU DÉPART DES E.S.U  ● EXTRAIT DES MOTIONS DES COMMISSIONS ● Après la mobilisation contre la guerre d’Algérie, les étudiants du P.S.U. conscients des questions posées par le régime gaulliste, reprennent l’initiative politique et proposent aux organisations étudiantes des campagnes d’action s’inscrivant dans une réflexion socialiste pour une « université nouvelle, socialiste et ouverte à tous » : unité de toutes les forces socialistes contre le régime dans le cadre du « Front Socialiste », salaire étudiant, adaptation des structures universitaires et de l’enseignement aux besoins nouveaux d’une démocratie socialiste, culture ouverte à tous et solidarité avec les mouvements anticolonialistes.
Tribune Socialiste N°173, 14 Décembre 1963

DÉCEMBRE 1963 ● LETTRE DU S.N.E AUX SECTIONS et LETTRE DU S.N.E.AU B.N.DE L'U.E.C. POUR LA CRÉATION DE COMITÉS D'ALTERNATIVE AU GAULLISME SIGNÉE J.A. PENENT, secrétaire National des E.S.U. Aprés le succès des grèves en faveur des mineurs, proposition de la création de Comités d’Alternative au Gaullisme. Nécessité de définir les perspectives politiques de tels comités posant clairement le problème de l’Alternative Socialiste au régime gaulliste.
Lettre du SNE,  26 Décembre 1963 et

Lettre du  S.N.E. AU B.N. DE L'U.E.C , 13 Décembre 1963

1964

JANVIER 1964 ● TRACT D'APPEL E.S.U POUR UNE POLITIQUE D’ALTERNATIVE AU GAULLISME ● POUR LA CRÉATION D’UN FRONT SOCIALISTE
La nouvelle direction des ESU mise en place à la CNE de fin 1963 lance une campagne sur le thème de l’alternative au gaullisme et tente d’appliquer à l’Université la politique du « contre plan » formulée par le PSU. Le tract support de cette campagne (« Appel des Etudiants du PSU ») appelle à la constitution de « Comités d’alternative socialiste au régime gaulliste ».
Voir le tract

MARS 1964 ● LE SECRÉTARIAT NATIONAL ÉTUDIANT EXPLICITE LA POLITIQUE DU CONTRE PLAN EN OPPOSITION A LA POLITIQUE « DU PLAN » MISE EN PLACE PAR LE RÉGIME GAULLISTE.● Si on s’accorde sur le fait qu’il faille renverser le régime gaulliste il faut aller au-delà d’un changement de majorité parlementaire. La démocratie ne se situe pas seulement au niveau des institutions politiques, mais aussi sur le plan économique et social. Contre toute structure antidémocratique, contre le néo capitalisme, il est urgent de mettre en place une stratégie d’action, telle que celle proposée par le front socialiste. Le contre plan c’est une stratégie cohérente et offensive des luttes populaires, pour accélérer la prise du pouvoir par les forces socialistes.
Lire le texte
Et la Lettre de diffusion de ce texte
La Section ESU Droit-Sciences Eco explicite la politique du contre-plan dans son Bulletin N°3, 1964

1965

FÉVRIER 1965 BULLETIN INTÉRIEUR DES ÉTUDIANTS SOCIALISTES UNIFIÉS (n° 2) L'installation d'un Secrétariat National Etudiant contribue à la reconstruction des E.S.U. Le bulletin intérieur de février 1965 fait le point sur la situation des sections, les mesures à envisager pour leur redémarrage, les axes de l'intervention politique des ESU. Jean-Claude GILLET propose une analyse de la situation de l'U.N.E.F. à la veille du congrès de Bordeaux. En annexe, quelques nouvelles : Caen, Droit-Sorbonne Paris, l'école de formation du S.N.E., le Forum mondial de la jeunesse à Alger.
Bulletin Intérieur des ESU n°2, Février 1965

NOVEMBRE 1965 ● TRIBUNE ÉTUDIANTE NOUVELLE SÉRIE ● L’ÉDITORIAL DU NUMÉRO 1 ● Après trois ans d’absence, le journal des étudiants du P.S.U. renaît. Cet édito présente le contexte universitaire et politique de la fin de l’année 1965. Face aux réformes de l’université, aux crises internes de l’UNEF reflets des difficultés qui affectent l’ensemble de la gauche, aux discussions sur la candidature de F. Mitterrand, Tribune Étudiante, journal d’expression d’un courant qui déborde le seul cadre du P.S.U., s’ouvre à tous ceux qui souhaitent l’alternative socialiste au gaullisme. Il déclare être un élément de recherche de la voix de l’unité et du socialisme en milieu étudiant.
Lire l’édito de Jean-Philippe DERENNE – Tribune Étudiante, Nouvelle Série N°1, Novembre 1965

1966

JANVIER 1966 ● MANIFESTATION À LA SORBONNE ● Une invitation à manifester à la dans la cour de la Sorbonne à l’initiative de la F.G.EL., le secteur Lettres U.E.C., la Section Sorbonne Lettres E.S.U., pour donner une audience plus large, sur le plan étudiant, à l’affaire Ben Barka et au meeting prévu à la Mutualité. Celui-ci alors qu’il préparait la Conférence de la Tricontinentale qui devait réunir à la Havane en janvier 1966 les représentants des mouvements de libération des peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine a été enlevé, puis assassiné, le 29 Octobre 1965 près de Paris. Cette manifestation a été présidée par Charles JULIEN, ancien président du comité d’études et d’information sur le Maroc.
Tribune Socialiste N° 271, 29 janvier 1966

JANVIER 1966 ● JEAN-CLAUDE GILLET, SECRÉTAIRE NATIONAL ÉTUDIANT ● ÉDITORIAL TRIBUNE ÉTUDIANTE ● Á la veille du congrès étudiant du P.S.U il semble nécessaire de faire l’analyse du courant d’alternative socialiste en milieu étudiant : des syndicalistes UNEF en passant par les étudiants chrétiens ou de tendance communiste les analyses sont peu différentes et pourraient se rejoindre. Les étudiants ESU affirment que des initiatives publiques communes sont nécessaires contre l'impérialisme américain, sur la situation internationale, la guerre au Vietnam, la presse. Il leur semble important de développer en commun les analyses sur le capitalisme, sur la situation du Mouvement ouvrier et socialiste, et surtout sur la stratégie à opposer au Gaullisme par la lutte pour un programme commun d’alternative socialiste
Lire l’édito de Tribune Étudiante, Nlle Série, N°2 Janvier 1966

18 – 20 FÉVRIER 1966 ● PARIS ● 7ème CONFÉRENCE NATIONALE DES E.S.U. ● Cette CNE rassemble 25 sections de province et 10 sections parisiennes. Son enjeu est de donner, à l’organisation reconstruite, une base de travail pour les mois à venir. Jean-François PERTUS est élu Secrétaire National. Sont abordés en premier lieu les problèmes internationaux et plus particulièrement la situation des pays du Tiers-monde libérés du colonialisme, le passage au socialisme et les rapports avec les pays développés. Les textes analysent ensuite la transformation du paysage économique et la nécessité d’adapter les analyses politiques à un nouveau contexte. La C.N.E pose la question du mouvement socialiste et des transformations de sa base sociale. Il est décidé un plan d’action pour les ESU, dans et hors de l’université, en faveur de l’alternative socialiste, pour la lutte contre l’impérialisme et contre le plan Fouchet.
7ème Conférence Nationale Étudiante, Tribune Etudiante, N°3, Mars 1966
(Voir aussi l’analyse de J.C.Gillet à la rubrique ESU/Regards d’aujourd’hui) 
Tribune Socialiste N° 275, 26 Février 1966 (Intervention de J.F.Perthus, secrétaire national) complété par le N°276, 5 Mars 1966 "les délégations étrangères à la Conférence Nationale Etudiante : Solidarité avec les ES.U."

AVRIL 1966 ● AIX ● CRÉATION DU RASSEMBLEMENT DES ÉTUDIANTS SOCIALISTES ● PUBLICATION DU N°1 ● LE R.E.S. SE DÉCLARE ORGANE DE LIAISON POUR LES FORCES DE GAUCHE ● Un organisme de liaison et de coordination de l’Union des Etudiants Communistes et le Rassemblement des étudiants Socialistes, est mis en place. Celui-ci se donne pour tâche de réaliser l’accord politique des forces de gauche sur la base d’un programme commun. 
Bulletin intérieur N°1 Avril 1966

MAI 1966 ● CIRCULAIRE AUX ADHÉRENTS DE LA SECTION DE CLERMONT-FERRAND ● LOUIS AUROI, SECRETAIRE ● Une analyse rétrospective de la situation des ESU : les adhérents, la CNE, les groupes politiques, l’international.
Lire la circulaire de Louis Auroi aux adhérents de la section de Clermont-Ferrand
Voir le texte dans son intégralité à la section ESU/Clermont-Ferrand

21 - 23 OCTOBRE 1966 ● POISSY● LES ESU ET LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE ● Au stage qui s’est tenu à Poissy au Relais International de la Jeunesse, les ESU décident d’articuler leur campagne de rentrée autour de deux axes : la lutte contre l’agression américaine au Vietnam, et les problèmes universitaires. Sur cette question il est décidé de mener une campagne d’explication politique sur l’allocation d’études sur critères universitaires, ses buts, son mode de financement et les réformes de la fiscalité qu’elle implique.
Tribune Socialiste, 29 0ctobre 1966, N° 299
Voir également la rubrique « Vie étudiante /Allocations d’études » 1966 :   "Éléments de réflexion sur l’allocation d’études", ESU -1966

1967

FEVRIER 1967 ● CIRCULAIRE DU S.N.E. SIGNÉE J.F. PERTUS AUX SECTIONS ● VERS UN INVESTISSEMENT DES E.S.U A LA DIRECTION DE L'UNEF - Point sur les différentes composantes politiques et syndicales en milieu étudiant.
SNE Février 1967 signé J.F.PERTUS

14 ET 17 DÉCEMBRE 1967 ● 7ème CONFÉRENCE NATIONALE (en fait la 8ème)
Les questions internationales et l’anti impérialisme comme la place de l’Université et des étudiants dans l’économie font partie des thèmes abordés à la conférence.
Compte Rendu, Tribune Etudiante N° 9, Mars 1968
Voir aussi à la rubrique Chronologie 1967

1968

21 – 29 JUILLET 1968 ● STAGE NATIONAL E.S.U Ce stage ouvert à tous les militants a pour but d’homogénéiser la théorie et la pratique des étudiants et des lycéens du P.S.U. et de tirer les leçons de Mai.
Programme du Stage – Tribune Socialiste N°377, 4 juillet 1968

6 AOÛT 1968 ● CIRCULAIRE DU SECRÉTARIAT NATIONAL DES ESUCOMPTE RENDU DU STAGE DE GRENOBLE : 21 AU 28 JUILLET ● Informations sur le stage de Grenoble , les stages de rentrée, le Front uni contre la répression... Au stage de Grenoble, les débats généraux ont permis de poser la question de la finalité stratégique des luttes étudiantes ainsi que de la liaison luttes étudiantes - luttes ouvrières. Le travail des commissions a porté sur le programme d'action du Mouvement Étudiant et de l'U. N. E. F. pour la rentrée à partir de la Nouvelle Charte, sur les  examens, les libertés politiques et syndicales, l’attitude face aux structures de participation (co‑gestion), et les revendications universitaires.
Lire la circulaire du Secrétariat National des Etudiants ESU datée du 6 Août 1968 et le Compte Rendu du stage de Grenoble

19 SEPTEMBRE 1968 ● LETTRE DU S.N.E.● Appel pour une discussion dans le maximum de sections sur la participation aux Universités Populaires conçues comme prolongement au mouvement de Mai et concrétisation de la liaison étudiants-ouvriers. Dans cet esprit, il est décidé de décentraliser les Universités Populaires, de les situer au plus près des travailleurs et d’y faire travailler les sections d’entreprises du Parti. Pour la région parisienne, trois Universités Populaires sont organisées à Colombes.
Lettre du SNE datée du 19 septembre 1968

23-25 NOVEMBRE 1968 ● 10ème CONFÉRENCE NATIONALE DES ESU ● COMPTE RENDU PUBLIÉ DANS LE SUPPLÉMENT N°144 « DIRECTIVES »
Lire le supplément « DIRECTIVES », décembre 1968

LES LUTTES ETUDIANTES ● 10ème CONFÉRENCE NATIONALE DES ESU ● Texte Adopté
Analyse du milieu étudiant, de l’Université et du Mouvement Etudiant. Quel peut être son action pour faire vivre un mouvement politique de masse. « L’avant-garde étudiante a un rôle spécifique à jouer pour donner un contenu politique théorique à cette ligne. Les ESU doivent plus particulièrement prendre en charge la jonction étudiants-travailleurs. Ils doivent être à la pointe d’expériences dans ce secteur. »
Lire le texte adopté, publié dans le N° 144 Directives, Décembre 1968

1969

20 – 21 AVRIL 1969 ● COMPTE RENDU DE LA C.N.E ● Deux thèmes centraux ont ordonné les débats de la CNE. Le premier portant sur le rôle des étudiants ESU à l'Université et les batailles à y mener. Le second sur la place et le rôle des étudiants dans le Parti. Les ESU ne constituent pas une structure parallèle au Parti ou une structure autonome à l'intérieur de celui-cii. Leur intervention se fait à la fois à travers le mouvement de masse et l'organisation d'avant-garde. Ce sont les relais de l’information qui doit circuler pour créer les conditions d’un débat politique ouvert à tous.
Compte rendu de la C.N.E, par Robert Destot, Secrétaire National in Bulletin Intérieur des ESU 13 Mai 1969, supplément à Directives N°154, 9 Mai 1969
Compte rendu de Rémy Grillault, « ESU, Quel Cadre d’intervention » Extrait de Tribune Socialiste Avril 1969

1er MAI 1969 ● A PROPOS DU 1er Mai ● L’épisode du référendum marque une étape importante dans la crise du régime mais n’a pas renversé radicalement le rapport de force entre la bourgeoisie et le mouvement ouvrier. Ce vote n’a pas permis de faire évoluer la situation des travailleurs dans les usines et dans les universités. C’est pourquoi le mouvement étudiant doit partout s’associer au 1er Mai des travailleurs. Pourtant, c’est une manifestation difficile à organiser compte tenu des divergences à l’intérieur du syndicat sur la position à tenir face à la CGT et au PCF, de l’absence de la CFDT et de la FEN qui ne veulent pas cautionner les manœuvres électoralistes du PCF et de l’interdiction en dernière minute de toute manifestation par la Préfecture de Police.
Lire l’analyse parue dans le Bulletin Intérieur des ESU, 13 Mai 1969 – Supplément à Directives N°154, 9 Mai 1969
Tract ESU/PSU : Unité Etudiants-Travailleurs
TRACT : "LE NON N’a RIEN RESOLU !"

MAI 1969 ● POUR LES « COMITÉS 69 » Á L’UNIVERSITÉ ● Le 3 Mai 1969 le Conseil national du PSU désigne Michel Rocard comme « candidat du socialisme» à l’élection présidentielle. « Pour rompre avec les traditions électoralistes de la « gauche traditionnelle » et établir une liaison directe avec le mouvement de Mai où la base prend en charge ses propres affaires », le PSU et les militants ESU lancent les « comités 69 ». Jean Cascarano, pour le SNE,  donne ici les consignes pratiques de mise en place.
Bulletin Intérieur des ESU, 13 Mai 1969 – Supplément à Directives N°154, 9 Mai 1969
Tract « Comités 69 »

JUIN 1969  CIRCULAIRE DU SECRÉTARIAT NATIONAL ÉTUDIANT ● STAGES DE FORMATION ÉTUDIANTS – LYCÉENS ● Invitation et présentation générale du stage prévu en Corse du 5 au 15 septembre.
Stages de formation Étudiants - Lycéens. Supplément Directives n° 156, 12 juin 1969

JUIN 1969 ● A PROPOS DU COLLECTIF NATIONAL DE L’UNEF ● Informations sur le collectif de l’UNEF qui se tiendra finalement le 1 juillet. Les discussions au sein des ESU, devront porter d’une part sur la demande d’admission au sein des structures UNEF de l’UNEF-Renouveau et du courant « réformiste-participationniste » qu’elle représente et d’autre part sur l’AJS qui a perdu sa représentativité au sein de l’AGE de Clermont et va essayer de reprendre par tous les moyens sa place. Une mobilisation forte des ESU est demandée. Diverses informations : sur les stages de formation organisés en juin et juillet par de nombreuses sections, sur les réunions internationales de l’été, et questionnaire sur les adhérents.
A propos du collectif national de l’UNEF. Supplément Directives n° 157, 19 juin 1969

AOÛT 1969 ● CIRCULAIRE DU SECRÉTARIAT NATIONAL ÉTUDIANT PRÉPARATOIRE AU STAGE DE RENTRÉE EN CORSE (5-15 SEPTEMBRE) 250 militants se sont déjà inscrits, d’où la nécessité de constituer des groupes de travail. La circulaire précise le programme du stage, qui comporte notamment des séances d’économie politique obligatoires pour tous, autour des principes fondamentaux de l’économie marxiste. Une journée sera consacrée aux luttes étudiantes envisagées en 69-70. Une bibliographie propose des lectures préparatoires. (Alain Badiou, Robert Chapuis, Yvan Crépeau, Marc Heurgon, Gus Massiah, Michel Rocard, Jean-Marie Vincent... participeront à ce stage.)
Circulaire du SNE préparatoire au stage de Corse – Paris, Août 1969

1970

JANVIER 1970 ● LA COMMISSION NATIONALE FORMATION DES ESU LANCE UNE BROCHURE INTITULÉE « PROBLÈMES DU SOCIALISME » ● Il s’agit d’une brochure interne, d’information sur les idées et débats du moment, en particulier sur tout ce qui touche à l’enseignement, à l’université et au socialisme en général.
Lire Bernard Brain, Editorial de « Problèmes du socialisme », Janvier 197O, N°1
Pour lire les textes proposés par la revue : voir rubrique ESU/Textes théoriques

 

 

 

 

credits: Secrétariat de rédaction : Roger Barralis, Pierre Montacié, Jean-François Pertus, Jacques Sauvageot | Conception web Kaz design&web | Moka Studio