newsletters-esu-psu

BIOGRAPHIES | BIBLIOGRAPHIE | SIGLES | APPEL A DOCUMENTS | LIENS | CONTACT | FORUM




Cliquez sur les rubriques de votre choix

> Participation

> Enseignement

> Universités Populaires

> Mouvement Politique de masse

> L'Action Syndicale

 


POL DE MASSE

L'Etudiant de France, Décembre 1969 Faculté de Médecine

 

 

L'UNEF/ MOUVEMENT POLITIQUE DE MASSE

menuMENU2MENU3

1968

JUILLET 1968 ● ASSISES NATIONALES GRENOBLE ● APRÈS MAI, LE BILAN DE L’UNEF
l’UNEF s'affirme comme un mouvement politique de masse et ses objectifs sont résolument anti capitalistes pour un changement global de l’université voire de la société.Un certain nombre de principes généraux ont été avancés et l'accord a pu se faire sur un texte appelé "Projet pour une nouvelle chartre de l'UNEF"
Voir le texte présenté dans  L’Étudiant de France, Juillet – Août 1968

NOVEMBRE 1968 ● U.N.E.F. : MOUVEMENT POLITIQUE DE MASSE DONT LES BUTS SONT ANTICAPITALISTES ET ANTI IMPERIALISTES ● Syndicat ou parti politique ? La Charte de Grenoble définissait l’étudiant comme « un travailleur intellectuel », après le mouvement de Mai, la position de l’UNEF va au-delà. Le mouvement de masse a fait ses preuves dans les mobilisations de Mai : ce qui conduit l'UNEF à redéfinir ses structures et son rôle.
Novembre 1968, L’Étudiant de France, « Sur la Charte de Grenoble »

L’UNIFICATION DU MOUVEMENT ETUDIANT
Parce qu’il faut se donner les moyens nécessaires à la poursuite du combat il faut reposer le problème du mouvement étudiant, de la possibilité de son unité et du rôle que doit jouer, à cet égard, l’organisation de masse en milieu étudiant qu’est l’U.N.E.F.. Face au pouvoir la réponse du mouvement étudiant doit être celle d’une unité pour développer l’organisation de masse dans laquelle les étudiants progressistes se reconnaîtront.
L’Étudiant  de France, Novembre 1968

1969

FÉVRIER 1969 ● L’UNEF APRÈS MARSEILLE ? UNIFIONS LE MOUVEMENT ETUDIANT DANS LES LUTTES DE MASSE ● Après le congrès de Marseille, la lutte contre la politique d'austérité, contre la politique de réorganisation capitaliste de l'université et la politique de participation constitue les axes fondamentaux du mouvement étudiant. Face à un gouvernement qui cherche à tester les capacités de résistance du Mouvement étudiant par tous les moyens, seul le développement des actions de masse peut être un rempart efficace contre toutes les attaques portées à celui-ci. Mise en place des Comités d'Action qui peuvent donner à l'ensemble des explications et les significations politiques des problèmes pour déterminer les axes de luttes et définir des mots d'ordre justes.
L’Étudiant de France, Nouvelle Série N°5, Février 1969

FÉVRIER 1969 ● ÉLÉMENTS D’UNE ANALYSE SUR LA CONJONCTURE POLITIQUE ● Une analyse de la conjoncture politique et des rapports de force est nécessaire à la définition par le mouvement étudiant de ses axes de luttes, de ses objectifs et des formes d’action qu’il choisit. Le mouvement étudiant doit répondre à la politique d’austérité, à la répression et à la participation en unifiant politiquement ses luttes. Il doit répondre par la transformation de ses structures en Comité d’Action-UNEF menant des luttes de masse qui permettront de peser réellement sur le rapport de forces entre la bourgeoisie et le mouvement ouvrier dans cette période de crise latente.
L’Étudiant de France, Nouvelle Série N°5, Février 1969

MARS - AVRIL 1969 ● ROME ● POUR UNE MÉDIATION RÉVOLUTIONNAIRE DES MOUVEMENTS DE MASSE ● L'analyse du groupe de Tesi (Revue trimestrielle proche du Mouvement Etudiant) est centrée sur le problème des rapports du mouvement de masse étudiant et de la révolution prolétarienne.
Lire l'article publié par le Centre de Coordination et de Recherche sur le Mouvement Étudiant
Voir aussi à  la rubrique ESU/Théories : Milan, la situation actuelle et les tâches politiques du mouvement étudiant, décembre 1969.

BILAN CRITIQUE DE L’ANNÉE 68-69 ● LES DIFFÉRENTES LUTTES MENÉES
Luttes contre le plan d’austérité, contre la répression et le maintien des libertés conquises en Mai. Analyse des forces et faiblesses du mouvement pour faire de l’U.N.E.F. une organisation de masse alliée de la classe ouvrière contre l’exploitation capitaliste.
Lire l’article de l’Étudiant de France, Octobre 69

 


credits: Secrétariat de rédaction : Roger Barralis, Pierre Montacié, Jean-François Pertus, Jacques Sauvageot | Conception web Kaz design&web | Moka Studio