newsletters-esu-psu

BIOGRAPHIES | BIBLIOGRAPHIE | SIGLES | APPEL A DOCUMENTS | LIENS | CONTACT | FORUM



CLIQUEZ SUR LA DATE DE VOTRE CHOIX :




 

 

1971

7 JANVIER 1971Le gouvernement du premier ministre Jacques Chaban-Delmas crée le 1er Ministère de l'environnement

10 JANVIER 1971 ● COLLECTIF NATIONAL DE L’UNEF ● LE BUREAU NATIONAL ESU DÉMISSIONNE ● Jean-Pierre Chassine lit une courte déclaration de 5 pages qui se termine par : " Nous affirmons que l'organisation du mouvement étudiant est non seulement nécessaire mais possible, et qu'elle se construira désormais en dehors des cadres parlementaires de l'UNEF Le départ des ESU de l'UNEF se passe sur fond de crise aggravée du PSU. Déclaration du Bureau National de l'UNEF - 10 janvier 1971
Voir la rubrique ESU/UNEF et la déclaration du bureau national UNEF

22 - 24 JANVIER 1971 ● PARIS ● PALAIS D’ORSAY ● CONSEIL NATIONAL PSU ● Le rapport d'activité du bureau national, présenté par Jacques Sallois (alias François Dalbert) ne recueille que 188 voix "pour" (80 "contre ", 123 abstentions et 133 refus de vote), soit à peine 36 % des mandats représentés !
Un texte sur "la construction du parti révolutionnaire" n'est adopté qu'avec 212 mandats contre 203 (et 129 abstentions) ; un texte "maoïste ", hostile aux syndicats, est rejeté par 444 mandats contre 102.

21 JANVIER 1971 ●  Á CENSIER ● Violents affrontements physiques entre les tendances AJS et l'Unef-Renouveau ; cette situation aboutit dès février à l'existence de deux organisations se réclamant de l'UNEF, l'AJS continuant à occuper les locaux du 15, rue Soufflot. La mécanique des "deux UNEF" se met en place pour trente ans ! Dés la fin du premier semestre 1971, le constat d'échec de la constitution d'une fraction révolutionnaire, cette fois-ci entièrement externe à l'UNEF, est avéré. Pire, les ESU eux-mêmes, en tant qu'organisation politique nationale, n'ont pas résisté au séisme de la longue crise majeure du second semestre 1970.

PÂQUES 1971 ● Dans ce contexte de crise du syndicalisme étudiant, le stage national ESU est annulé.
(La circulaire, signée par Louis Adam "pour le groupe de travail du bureau national ", se termine par l'alinéa suivant (souligné dans le texte) : "Il est impossible de continuer à travailler dans les conditions artisanales où nous sommes ".) Le stage national de septembre est également annulé. (Cf. la circulaire Adam-Salmon du 29 août 1971, annulant, faute de participants ("une vingtaine à ce jour ") le stage prévu pour la première quinzaine de septembre et mentionnant " l'échec total du stage de juillet ".)

AVRIL – SEPTEMBRE 1971 ● " CONFÉRENCE RÉGIONALE ÉTUDIANTE " ● Ces réunions régionales décidées par le bureau national du PSU ne parviennent pas à revitaliser les ESU. Ces réunions ont à leur ordre du jour les points suivants :
- réorganisation du secteur étudiant du parti;
- réorganisation du mouvement de masse;
- stratégie universitaire du Parti.)
Les ESU sont alors totalement engagés, au moins pour ce qui est de la majorité de leurs cadres dirigeants, dans la bataille interne du PSU, dans laquelle ils pèsent beaucoup : il faut en effet souligner qu'à cette époque, en raison des recrutements induits par mai juin 68, le PSU comporte 10 à 11% d’étudiants parmi ses adhérents, soit proportionnellement deux fois plus qu'à sa création !

21 MARS 1971 ● Indépendance et naissance du Bangladesh ex Pakistan oriental

11 JUIN 1971 ● ÉPINAY ● 58ème CONGRÈS DE LA SFIO ● Réunification des forces de gauche - F.Mitterrand est élu secrétaire national.

26 - 28 JUIN 1971 ● LILLE ● FOIRE INTERNATIONALE ● 7ème CONGRÈS DU PSU Michel Rocard remporte la majorité sur son texte d'orientation avec 53% des mandats, et fait élire un bureau national homogène. Le "courant 5 ", qui regroupe la majorité des membres du bureau national sortant, échoue avec 20% des mandats. Le "courant 5" est constitué autour de Marc Heurgon, Henri Leclerc, Jacques Malterre, Jean-Claude Gillet, Abraham Behar, André Barjonet, Serge Mallet, Bernard Lambert, Michel Fontes, Jacques Sallois, Alain Desjardin, Yves Fremeaux . La Gauche révolutionnaire "(GR) recueille 12 % des mandats. La tendance « trotskisante » recueille 14 % des mandats.
Voir la rubrique ESU/PSU

DÉBUT JUILLET 1971 ● "le Tribunal de grande instance de Paris renvoie les deux UNEF dos à dos " (titre du Monde du 9 juillet 1971) en déclarant que " les statuts que l'UNEF de 1969 ne correspondent plus. à ceux qui étaient les siens lorsqu'elle a sollicité et obtenu, par un décret du 16 mai 1929, la reconnaissance d'utilité publique ; que les statuts de 1969 n'ont point reçu l'approbation de l'autorité de tutelle indispensable à leur validité ; ni l'un ni l'autre des demandeurs n'apportent au tribunal les justifications permettant de lui reconnaître la qualité juridique de représentant de l'UNEF ". -

15 SEPTEMBRE 1971 1ère action du mouvement Greenpaece

27 SEPTEMBRE 1971Mobutu rebaptise le Congo qui devient le Zaïre. Début de la période d'africanisation de tous les pays africains à consonances européennes

HAUT DE LA PAGE

credits: Secrétariat de rédaction : Roger Barralis, Pierre Montacié, Jean-François Pertus, Jacques Sauvageot | Conception web Kaz design&web | Moka Studio