newsletters-esu-psu

BIOGRAPHIES | BIBLIOGRAPHIE | SIGLES | APPEL A DOCUMENTS | LIENS | CONTACT | FORUM

 

CLIQUEZ SUR LA RUBRIQUE DE VOTRE CHOIX :


>AFRIQUE

>AMERIQUE DU SUD

>ALGERIE

>LES BALKANS

>ASIE

>EUROPE

>MOYEN-ORIENT

>VIETNAM

 

 

 

66-milliard

29 0ctobre 1966 N° 239, Tribune Socialiste

1968

©Claude Picard - 1968 - PSU

21FEV

21 février 1968 Journée anti-impérialiste

 









 


INTERNATIONAL / VIETNAM

DOCSBLANCREGARDS

1965

NOVEMBRE 1965 ● VIÊT-NAM ● POUR IMPOSER LA PAIX ● Après un exposé sur la situation du Viêt-Nam de 1954 à 1965, dénonçant l’attentisme et les déclarations pieuses des pays socialistes,  les étudiants du PSU, sous la plume de Jean-Philippe DERENNE, souhaitent que  la France s’associe aux mouvements de protestations naissants aux États-unis  contre l’impérialisme américain et son engagement de plus en plus important dans la guerre contre le peuple vietnamien. Il incite à forcer le gouvernement français à reconnaître officiellement  la République Nord Viêt-Nam et le FLN comme seul représentant de la population du Sud-Viêt-Nam.
Lire le point de vue de Jean-Philippe DERENNE, Tribune Étudiante, Nouvelle Série N°1, Novembre 1965

26 NOVEMBRE 1965 ● LES ÉTUDIANTS CONTRE LA GUERRE AU VIETNAM ● À l'appel des sections de la Sorbonne des E.S.U., de l'U.E.C, de la J.U.C., de l'U.N.E.F. et du S.N.E.S.-sup., plus de 3000 étudiants ont manifesté le 26 novembre à Paris dans le cadre de la semaine organisée par les trois syndicats universitaires. Le succès de cette manifestation traduit la prise de conscience du milieu étudiant sur la question de l’impérialisme. Les étudiants exigent « le retrait des troupes américaines du Vietnam et la reconnaissance du FNL comme seul représentant du peuple vietnamien en lutte ».
Tribune Socialiste N° 263, 4 décembre 1965 signé le Secrétariat des E.S.U

1966

JANVIER 1966 ● LES MARCHEURS DE LA PAIX ● Les Américains préparent diplomatiquement une nouvelle intensification de la guerre  au Vietnam car celle-ci les place en position dominante vis-à-vis des Soviétiques. D’autre part,  cette guerre est un moteur économique nécessaire à l’expansion économique des Etats-Unis.
Lire l’analyse de Marie-Françoise HARAL, Tribune Etudiante, Nelle Série, N°2 Janvier 1966

MARS 1966 ● COMITÉ D'ACTION CONTRE LA GUERRE AU VIETNAM ● Depuis 1960, les États-unis sont engagés au Viet-Nam. L'expérience récente de St Domingue, les coups d'état de toute l'Afrique Centrale, la création d'une force interarmées latino-américaine, illustrent à merveille le caractère de l'impérialisme américain aujourd'hui. Et le Viet-Nam n'en est que le lieu privilégié. La gauche est confrontée à une intervention généralisée de l’impérialisme sur tous les continents. C’est pourquoi il est urgent d’intégrer les luttes dans celle qui se joue à l’échelle mondiale et de lier les perspectives de ces forces à celles de la Tricontinentale de la Havane afin d’œuvrer à la constitution d’un front anti-impérialiste mondial. C’est à ces préoccupations que correspond la création du Comité contre la guerre du Viet-Nam et que seront faites des propositions concrètes aux organisations de jeunesses étudiantes.
Tribune Étudiante, Nelle Série, Mars 1966 N°3

JUIN 1966 ● CONDITIONS DE LA LUTTE POUR LA PAIX AU VIETNAM
Après le succès de la manifestation « 6 heures pour le Vietnam », il semble nécessaire aux Etudiants du P.S.U. d’aller au-delà de l’indignation contre la guerre et ses atrocités pour une prise de conscience d’un conflit opposant les forces socialistes aux forces impérialistes. Il faut une lutte unitaire difficile à réaliser. Il semblerait que seuls l’implantation de comités anti-impérialistes partout où cela est possible permettra de développer un mouvement de masse de sensibilisation sur les aspects politiques de la guerre au Vietnam. Un appel est fait à toutes les sections.
Lire l’analyse du Bureau National des ESU

20 0CTOBRE 1966 ● "MOUVEMENT DU MILLIARD POUR LE VIETNAM" ● Les États-unis interviennent militairement au Vietnam pour régler les problèmes intérieurs de ce pays. Les populations civiles atteintes par les bombardements américains ont un besoin urgent de secours et de vivres. Aussi il est fait appel à un élan de solidarité nationale.  Cette aide financière sera, en outre, l’affirmation de la réprobation de l’opinion publique. "Le Mouvement" espère pouvoir envoyer un milliard au Vietnam. Celui-ci se définit par l’appel de fonds publics. Il est composé de personnes élues en tant qu’individus, pour exercer cette activité de collecte, même si elles appartiennent à des organisations qui agissent aussi ailleurs.
Appel du "Mouvement" in Tribune Etudiante, Nelle Série, Novembre – Décembre 1966, N°4

OCTOBRE 1966 ● LE XIème COLLOQUE JURIDIQUE SUR LES CONDITIONS DU RÈGLEMENT PACIFIQUE DU CONFLIT VIETNAMIEN ● Pour Pierre Mendès France, il apparaît que le conflit vietnamien n’est qu’un aspect particulier d’un conflit pour lequel il faut rechercher des solutions politiques globales. Seul un accord très large sur l’équilibre économique dans tout le Sud-Est asiatique pourra apporter un consensus entre la Chine et les États Unis. Jean Terrel en tant que Président de l’UNEF rappelle que ce qui dont il est question est le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ; c’est une lutte identique à Cuba, en Algérie ou en Amérique latine.
Tribune Socialiste N°297, 15 0ctobre 1966

1967

12 AVRIL 1967 ● LETTRE DE LA COMMISSION VIETNAM DU P.S.U ● L'aggravation de la situation au Vietnam et le nécessaire développement, en France, des manifestations de solidarité avec le peuple vietnamien, conduisent à préciser la position du P.S.U. sur un certain nombre de problèmes directement liés au conflit vietnamien et à mieux coordonner l’activité des militants du Parti engagés dans ce secteur.
Lettre de la commission Vietnam datée du 12 avril 1967 ; lettre du mouvement contre l’armement atomique du 10 avril 1967.

AVRIL 1967 ● PROLONGER LE 21 FÉVRIER ● Le 21 février s’est déroulé à Paris une manifestation de soutien au peuple Vietnamien. L’importance de la mobilisation est d’autant plus significative qu’elle est, avant tout, le fruit d’un travail mené à la base, dans les amphis et les quartiers.
Extraits de la revue « 21x27 » Cahiers de L'U.N.E.F, N° 16

OCTOBRE 1967 ● DU VIETNAM AUX CARAÏBES ● Marc Heurgon fait le point sur la défaite annoncée des américains au Vietnam et l’exemple des combattants vietnamiens contre l’impérialisme. Il rappelle la manifestation des E.S.U le 17 octobre à la Mutualité pour l’unité du combat anti-impérialiste et la journée du 21 octobre où les militants du PSU affirmeront leur solidarité aux côtés de ceux qui luttent contre l’agression américaine.
Tribune Socialiste, Spécial Etranger, N°343, 12 octobre 1967

1968

PARIS ● 21 FÉVRIER 1968 ● LE QUARTIER LATIN A L’HEURE DU VIETNAM ● Après la manifestation du 13 février en faveur du peuple vietnamien, le 21 février à Paris, 10 000 manifestants se sont rassemblés pour mettre le Quartier Latin à l'heure du Vietnam, à l'appel de l'U.N.E.F., du S.N.E. Sup, du C.V.N., des E.S.U., du M.C.A.A., etc.. C'est incontestablement la plus importante manifestation qui ait eu lieu au Quartier Latin contre la guerre du Vietnam.
Lire le compte-rendu, Tribune Étudiante 9 Mars 1968
L’UNEF relance l’action sur le Vietnam -Tribune Socialiste N°362, 29 Février 1968
Voir aussi à la rubrique ESU/PSU la "Lettre du Bureau National du PSU"

FÉVRIER 1968 ● APPEL DES  ESU DE LA SECTION DE CLERMONT- FERRAND EN FAVEUR DU PEUPLE VIETNAMIEN ● Face aux forces américaines, à l’oppression et à la torture du peuple vietnamien, les étudiants se mobilisent et appellent à soutenir la lutte du F.N.L et son programme politique par une aide matérielle.
Voir le tract de soutien : "  Partisan " Les étudiants du Parti Socialiste Unifié de la section de Clermont-Ferrand

17-18 FÉVRIER 1968 ● CONGRES VIETNAM DE BERLIN
A l'appel du S.D.S. (organisation des étudiants socialistes de gauche d'Allemagne Occidentale) et de la « Conférence de Bruxelles », s'est tenu à Berlin­Ouest, les 17 et 18 février, un grand rassemblement de la jeunesse européenne sur les thèmes de la lutte anti­impérialiste et de l'opposition à la guerre du Vietnam.
Compte-rendu, Tribune Etudiante N°9, Mars 1968

NOVEMBRE 1968 ● VIET–NAM VAINCRA !! ● L’APPEL DU PRESIDENT HO CHI MINH ● LES CINQ POINT DU F.N.L Le 1er Novembre 1968 le Président Lyndon Baines Johnson décide l’arrêt des bombardements sur l’ensemble du territoire de la R.D.V.N (République Démocratique du Viêt Nam –Régime communiste fondé par Hô Chi Minh en 1945). La guerre du Vietnam entre dans une nouvelle phase, caractérisée par la décision du F.N.L.(Front National pour la Libération du Viêt Nam) et de la R.D.V.N., de discuter avec les Américains et « l’administration de Saigon ». Partout dans le monde, la presse explique à l’opinion que la paix est proche. Ne nous laissons pas endormir!
Lire l’article de l’Étudiant de France, Novembre 1968

1969

MAI – JUIN 1969 ● AU VIETNAM LES IMPERIALISTES U.S. SE CRAMPONNENT ● LA GUERRE DU PEUPLE VERS LA VICTOIRE ● Les américains sont en difficulté au Vietnam et intensifient leur agression. Ils sont confrontés aux forces armées populaires de libération qui ont le soutien de la population. Combinant habilement la lutte militaire, politique et diplomatique, le Front avance toujours plus sur le chemin de la victoire. Les américains assistent à un point de non retour de l’installation d’un pouvoir révolutionnaire dans l’ensemble du Vietnam. Un gouvernement populaire révolutionnaire provisoire se met en place. L’UNEF appelle à un soutien de tous pour sa reconnaissance.
L’Etudiant de France – Nouvelle Série N°8, Mai – Juin 1969

 

HAUT DE LA PAGE


credits: Secrétariat de rédaction : Roger Barralis, Pierre Montacié, Jean-François Pertus, Jacques Sauvageot | Conception web Kaz design&web | Moka Studio