newsletters-esu-psu

BIOGRAPHIES | BIBLIOGRAPHIE | SIGLES | APPEL A DOCUMENTS | LIENS | CONTACT | FORUM




Cliquez sur les rubriques de votre choix :

> Santé

> Mixité

>Culture et Société

>Armée

> Cités Universitaires

> Allocation d'études

> M.N.E.F




 


VIE ETUDIANTE / M.N.E.F


1960

4 NOVEMBRE 1960 ● LA CO-GESTION DES ŒUVRES ETUDIANTES MENACÉE PAR LE GOUVERNEMENT ● M. Joxe, Ministre de l’Éducation Nationale,  annonce à l’Assemblée Nationale son intention de créer une Fondation Nationale des Œuvres, et d’éliminer l’UNEF de cette nouvelle organisation. La loi de 1955 portant statut des Œuvres et établissant la cogestion serait ainsi contournée, le Centre National ne serait pas supprimé mais vidé de ses responsabilités au profit de la Fondation. Le Centre National des Œuvres est compétent pour recevoir des dons et subventions et contracter des emprunts ainsi le projet de Fondation semble à priori n’apporter rien de plus si ce n’est remettre en question la présence des étudiants de l’UNEF. Déjà en Mars 1960 la tentative d’enlever à la Mutuelle la gestion de la Sécurité Sociale étudiante a échoué devant la position ferme de l’UNEF et de la Mutuelle, c’est donc aujourd’hui une nouvelle bataille qu’il faudra mener contre ce projet.
Tribune Socialiste N°36, 14 janvier 1961

1961

22 -25 MARS 1961 ● CAEN ● CONGRÈS NATIONAL DE LA M. N. E. F. ● Les problèmes du logement et de la santé des étudiants étaient à l'ordre du jour. Jusqu'à ce jour la M.N.E.F. a construit 311 logements destinés aux jeunes ménages. D'ici un an elle en offrira 400 nouveaux. Actuellement 2/1000 étudiants sont atteints de tuberculose ce qui est inférieur à la moyenne française. Cela permet d'envisager la reconversion de sanas en maisons de repos psychiatriques car  les maladies mentales sont en progression constante. La M.N.E.F. envisage également d'organiser des conférences sur 1es problèmes sexuels. Une motion adoptée demande que l'allocation-logement aux étudiants célibataires ne soit pas séparée du pré-salaire.
Ont été élus. : Président, SIMONIN (Grenoble) ; secrétaire général, VERNIER ; trésorier, TULASNE (Caen).
(Etrait d’Analyses et Documents N°12, 20 avril 1961)

JUILLET 1961 ● PROJET DE DÉCRET MINISTÉRIEL QUI ACCORDE 3 SIÈGES AU CENTRE NATIONAL DES ŒUVRES UNIVERSITAIRES Á LA FÉDERATION NATIONALE DES ÉTUDIANTS DE FRANCE (F.N.E.F.) ● "La F.N.E.F a déposé ses statuts à la Préfecture de Police en même temps que paraissait le projet. [Le décret est publié le 18 septembre]. Le conseil d'administration du Centre des Oeuvres comporte onze représentants de l'administration, six étudiants et cinq candidats proposés par ces derniers (généralement anciens membres des associations étudiantes). Jusque là les étudiants étaient représentés par six délégués : quatre de l'U.N.E.F., un de l'Union des Grandes Écoles, un de la Mutuelle Nationale des Étudiants de France. Cette décision ministérielle suscite des remous. La représentativité de la F.N.E.F. a été prise arbitrairement alors qu’avec ses 87 000 adhérents l’U.N.E.F est incontestablement l’organisation étudiante la plus représentative du milieu étudiant." (Extrait Analyses et Documents, N°18, 15 juillet 1961)
"L'offensive contre l'U.N.E.F." signé Jacques Pomonti in Tribune Étudiante N°69, 30 septembre 1961

1963

31 JANVIER 1963 ● ÉLECTION DES DÉLÉGUÉS Á L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA SECTION DE PARIS DE LA M.N.E.F : LA SÉCURITE SOCIALE ÉTUDIANTE ENTRE DANS SA QUINZIÈME ANNÉE ● Tour d’horizon sur les buts, les moyens et le fonctionnement de la mutuelle étudiante. Le point sur la section de Paris, son fonctionnement, les enjeux de sa représentation et ses particularités. Appel à voter UNEF aux élections contre la F.N.E.F ou la Corpo des Sciences
Bruno Coiraton, Président de la section de Paris - Journal Le Monde, semaine du 24 au 31 janvier 1963 N° spécial rédigé par les étudiants de la F.G.E.L. - Lire aussi l'analyse de Daniel Richter à la rubrique" Unef, Regards d'aujourd'hui".

2- 7 AVRIL 1963 ● DIJON ● 15ème CONGRÈS NATIONAL DE LA MNEF ● Un congrès marqué par le retrait de la délégation parisienne et la démission collective des administrateurs parisiens suite à un débat sur la Sécurité Sociale où était sous-jacente la question des relations MNEF/UNEF. La section de Paris estime que la M.N.E.F n’a pas à définir la politique santé de l’UNEF mais uniquement à en contrôler les modalités d’application. Les discussions ont également porté sur les B.A.P.U et le logement.
André Capdeville, Président de la Section de Paris – Combat, Semaine du 6 au 11 Mai 1963

OCTOBRE 1963 ● LA MUTUELLE NATIONALE DES ÉTUDIANTS ● Présentation de l’action de la MNEF en faveur du droit à la santé pour les étudiants, de son engagement pour le logement et de la mise en place de structures de soin pour les étudiants en difficultés psychologiques. Créée par l’UNEF, la MNEF n’envisage son action que dans le cadre de ces relations et aucune question abordée par la MNEF ne trouve de solution indépendamment d’une perspective syndicale globale.
Le Monde, vendredi 18 Octobre 1963 – N°spécial rédigé par l’Union Nationale des Etudiants de France

1966

2 – 6 AVRIL 1966 ● APRÉS LE CONGRÈS DE LA MNEF ● Point sur les différentes activités et réalisations de la Mutuelle des Étudiants dont on reconnaît l’empreinte du syndicalisme étudiant dont l’UNEF est majoritaire. Les élections annuelles sont toujours passionnées car les adversaires de la direction de la Mutuelle, soutenus par différentes organisations professionnelles, n’hésitent pas à se servir de tous les moyens pour discréditer la gestion syndicale de la Mutuelle qui ne s’inscrit pas dans leurs schémas de praticiens ni dans leur optique politique.
Tribune Socialiste N °284, 30 avril 1966 signé Henri Lapparent, Président d'Honneur de la MNEF

1967

AOÛT 1967 ● PROPOSITION DE STAGES POUR LES MILITANTS M.N.E.F
De nombreux E.S.U, militent à la M.N.E.F, dans les Comités administratifs ou les Bureaux des sections locales. De grands problèmes de formation se posent à eux tant au niveau politique (politique Santé du PSU – Problèmes afférents à la Sécurité Sociale – Stratégie que peut mener la M.N.E.F  et donc son rôle…) qu’au simple niveau technique (connaissances minimales pour militer à la M.N.E.F, sur ces divers aspects, son organisation et ses rouages)
Lire la lettre de Pierre BAUBY du 21 Août 1967

1969

AVRIL 1969 ● ÉLECTIONS Á LA MNEF ● La gestion de la MNEF par les militants UNEF fournit au Mouvement étudiant un creuset de réflexion et d’action sur les problèmes de la santé, secteur où les contradictions du capitalisme sont très apparentes. Par ailleurs c’est un secteur qui permet de réaliser une jonction avec les luttes des travailleurs concernés par la politique santé et sociale du régime. C’est pour toutes ces raisons que l’UNEF s’est battue pour que ses propres militants continuent à gérer la MNEF L’apparition de l’UNEF-Renouveau n’a pas permis une unité d’action et a entraîné une certaine confusion mais les résultats électoraux sont là : l’UNEF reste au service du mouvement étudiant.
L’Étudiant de France – Nouvelle Série N°7, avril 1969
"M.N.E.F. au service des luttes de l’UNEF sur la santé" – L’Etudiant de France – Nouvelle Série N°8, Mai – Juin 1969

NOVEMBRE 1969 ● LA M.N.E.F AU SERVICE DU MOUVEMENT ÉTUDIANT ● Le contrôle de gestion de la M.N.E.F est assuré de façon militante par les étudiants élus de l’UNEF. Appel à voter pour les listes UNEF qui défend les initiatives en matière de soins. Au-delà des services rendus à l’étudiant en matière de santé, l’UNEF revendique son action comme expérimentale, support de l’intervention politique dans le secteur santé
L’Etudiant de France, Novembre 1969, supplément au N°2, Nouvelle Série, Numéro Spécial élections 1969-1970.

NOVEMBRE 1969 ● FAUT-IL LAISSER CREVER LA M.N.E.F ? ● Le décret du 8 juin 1946 prévoit une rétribution, pour les frais de gestion des dossiers des étudiants immatriculés à la Sécurité Sociales, aux groupements mutualistes. Cette participation appelée « remise de gestion » est en constante diminution ce qui entraîne des difficultés avec le personnel de la M.N.E.F , étouffe financièrement, petit à petit, la structure et vise, au final, à priver le mouvement étudiant d’un de ses moyens d’action. Au-delà de ces mesures techniques, l’U.N.E.F dénonce le souhait de l’aile droite de l’Université de prendre le contrôle de la M.N.E.F. et appelle à voter pour les listes U.N.E.F.
L’Etudiant de France, Novembre 1969, supplément au N°2, Nouvelle Série, Numéro Spécial élections 1969-1970.

NOVEMBRE 1969 ● LE SECTEUR D’INTERVENTION DE LA M.N.E.F ● La M.N.E.F a été dotée dés son origine d’un secteur Action sanitaire sociale, partiellement autonome, en particulier de la gestion de la Sécurité Sociale des Etudiants. Son but était avant tout un service apporté à l’étudiant vis-à-vis des carences de la politique santé du pouvoir. De nombreuses initiatives en particulier en matière de logements, de prévention, de soins psychiatriques ou d’organisation des loisirs. Il reste néanmoins important d’apporter un regard critique à toutes ces initiatives face au pouvoir aliénant du capitalisme.
L’Etudiant de France, Novembre 1969, supplément au N°2, Nouvelle Série, Numéro Spécial élections 1969-1970.

1970

1 – 5 AVRIL 1970 ● ORLÉANS ● 58ème CONGRÈS UNEF● RAPPORT SOCIAL● Un extrait du rapport social présenté dans le cadre de la commission sociale par le secteur intervention de la MNEF . Cette intervention a pour but de faire comprendre aux militants l’importance de la gestion de la MNEF par l’UNEF, malgré toutes les attaques contre cette position et de préciser ce qu’est la Mutuelle, ses possibilités et ses limites.
Lire l’extrait présenté dans le numéro spécial UNEF-INFORM n°11

OCTOBRE 1970 ● M.N.E.F. 22 ANS DE LUTTES AUX CÔTES ET POUR LES ÉTUDIANTS DANS LE SECTEUR DE LA SANTÉ La M.N.E.F c’est la création de nombreuses oeuvres sociales, parmi lesquelles les Bureaux d'Aide Psychologiques Universitaires, dispensaires de Paris et de Lyon et la Maison de repos de Saint-Maxime, les centres de Planning Familial de l'Ordre des les centres de loisirs de l'UNI­CLUB, Pour une mutuelle au service des étudiants appel à voter U.N.E.F. 
L’Etudiant de France supplément au N°1, Octobre 1970

HAUT DE LA PAGE


credits: Secrétariat de rédaction : Roger Barralis, Pierre Montacié, Jean-François Pertus, Jacques Sauvageot | Conception web Kaz design&web | Moka Studio