newsletters-esu-psu

BIOGRAPHIES | BIBLIOGRAPHIE | SIGLES | APPEL A DOCUMENTS | LIENS | CONTACT | FORUM





Cliquez sur les rubriques de votre choix :

> Santé

> Mixité

>Culture et Société

>Armée

> Cités Universitaires

> Allocation d'études

> M.N.E.F

legislatives

Une main-d’oeuvre surexploitée .© P. Collombert Extrait du programme social de Pierre Naville, 1967


 

 


VIE ETUDIANTE / MIXITÉ


1961

ÉTÉ 1961● PEU DE FEMMES AUX STAGES ● POURQUOI ? ● Constat de l’absence de femmes aux stages de formation et au sein des organisations syndicales et politiques. Au stage « formation générale » on comptait 12 femmes et 41 hommes dont 75% sont mariés, au stage « entreprises » 4 femmes et 25 hommes. Si la participation féminine à la vie des section est bonne, il faut remarquer que peu d’entre elles ont des responsabilités : il n’y a que 4 femmes à la C.E. de Paris et une seule au C.P.N. et ce n’est qu’exceptionnellement qu’elles sont secrétaires de section. Ce constat ne donne pas la réponse au pourquoi de cet état de fait si ce n’est le constat d’un manque de garderies d’enfants à proximité des lieux de stages.
Tribune Socialiste N° 74, 4 Novembre 1961

1962

MAI 1962 ● UN SECTEUR D’ARRIÉRATION ● Le droit au planning familial est la grande revendication des femmes sur le plan humain et social. Elles sont directement frappées par les lois de 1920 et 1929 interdisant l’avortement et toute contraception. Prisonnière de l’Église et des démographes, la famille n’a pas la liberté de choisir librement puisque aucune contraception rationnelle n’est réalisable ni pensable. En Avril 1961, lors de son premier congrès national le PSU invitait ses militants à participer activement à l’instauration d’une véritable planification familiale. L’éducation du couple, sa libération des interdits et des tabous sexuels sont les seules manières de permettre aux hommes et aux femmes de profiter d’une nature dominée.
Tribune Socialiste N°100, 5 Mai 1962 : " Un secteur d’arriération" signée Colette Audry, " Aspects démographiques et philosophiques du planning familial " signé Docteur Aron-Brunetière – "Socialisme et planification familiale  : le centre de Grenoble. "

1965

NOVEMBRE 1965 ● FEMMES ÉLECTRICES ● La gauche unie saura-t-elle employer le potentiel d’énergie que représente l’électorat féminin en lui indiquant nettement sa volonté d’en finir avec les discriminations qui dans tous les domaines sont encore son lot ? Mitterrand ouvre le débat sur la contraception. Madame le Docteur Lagroua-Weil-Hall, présidente nationale du Mouvement pour la libération des femmes expose sa proposition de loi qui permettrait aux femmes d’avoir ou de ne pas avoir des enfants selon qu’elle le désire ou non.
Tribune Socialiste N°261, 20 Novembre 1965

DÉCEMBRE 1965 ● PLAIDOYER POUR UN MILITANTISME FÉMININ ● Malgré leur accession aux droits politiques en 1944, les Françaises subissent la hiérarchie masculine dans les partis au même degré que dans la vie professionnelle, mais de façon certainement plus implacable que dans le foyer. On peut affirmer qu’il n’y a pas de socialisme masculin ou féminin et il nécessaire de faire en sorte que les femmes puissent réellement prendre leur place au-delà du discours.Tribune Socialiste souhaite donner une rubrique spécifique aux femmes.
Tribune Socialiste N°263, 4 Décembre 1965 signé Denise Franck

1966

1966 ● CAEN ● LE CONTRÔLE DES NAISSANCES EST-IL UN PROBLÈME POLITIQUE ? ● JEANINE BONTHONNEAU ● A Nevers, François Mitterrand s’est prononcé pour le contrôle des naissances. Pour les militants de la section ESU de Caen, ce sujet reste du domaine privé, mais ils notent que cette prise de position politique a au moins le mérite d’aborder la question de la libération de la femme qui doit pouvoir choisir librement le nombre d’enfant qu’elle veut et l’exercice d’une profession de son choix dans les meilleures conditions possibles.
Tribune Étudiante Caen, Périodique des Étudiants Socialistes Unifiés de Caen, [publication non datée 1966 ?] pp. 8-10

1967

JANVIER 1967 ● PSU ● PROGRAMME POUR LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DE MARS 1967 ● LA POLITIQUE SOCIALE : PROMOTION DES FEMMES  ● Le PSU propose des changements législatifs sur le statut familial pour le partage des responsabilités entre le père et la mère sur la gestion des biens de la communauté. Il propose l’abrogation de la loi de 1920 sur la contraception, l’éducation sexuelle à l’école, et la prise en compte des ressources pour le versement des allocations familiales. Il demande qu’à travail égal un salaire égal soit versé aux femmes. Enfin, il revendique un allègement des tâches domestiques par l’organisation de services collectifs à but non lucratifs pour permettre aux femmes de s’investir dans la vie publique
Programme du PSU pour les élections législatives  

13 DÉCEMBRE 1967● DÉBAT SUR LA SEXUALITÉ ● NANTES
 « Pour ou contre la liberté sexuelle – La prostitution, phénomène nécessaire.Ce tract émane de la section ESU de Nantes. Il n’est pas signé pour lui donner une audience la plus large possible.
Le tract

2 MARS 1967 ● DÉCOLONISER LA FEMME ● PSU ● PARIS
Colonisée en tant que travailleuse, Colonisée en tant que ménagère, Colonisée en tant que femme.
Voir l’Affiche

1968

MARS 1968 ● LE DROIT AU PLAISIR par le Docteur Bernard MULDORF
Cet article extrait de la revue Planning Familial expose une préoccupation dont l’actualité est un thème de réflexion important  
Lire la suite, Tribune Etudiante N°9, Mars 1968 

1969

MAI 1969 – FÉVRIER 1970 ● MANIFESTATIONS RÉPRESSIVES DE LA SOCIÉTÉ : « LES CRÈCHES SAUVAGES VERS LA RÉVOLUTION » ● Depuis les crèches de Mai 1968 des parents ont mené la lutte pour créer un réseau de centres d’activités des enfants. Les militants, travaillant dans ces centres, souhaitent créer des centres sur les lieux de travail en liaison directe avec les habitants du quartier, et contribuer à la création d’autres centres.  L’article est un recueil de textes et témoignages sur la mise en place de crèches à l’Ecole des Beaux-Arts, à Censier et à Vincennes, sur leurs statuts, le fonctionnement et les réactions de l’administration universitaire ou de la presse.
Lire  Recherches Universitaires N°1, Nouvelle série éditée par la MNEF, Janvier 1970

 

 

 


credits: Secrétariat de rédaction : Roger Barralis, Pierre Montacié, Jean-François Pertus, Jacques Sauvageot | Conception web Kaz design&web | Moka Studio