newsletters-esu-psu

BIOGRAPHIES | BIBLIOGRAPHIE | SIGLES | APPEL A DOCUMENTS | LIENS | CONTACT | FORUM




Cliquez sur les rubriques de votre choix :

> Santé

> Mixité

>Culture et Société

>Armée

> Cités Universitaires

> Allocation d'études

> M.N.E.F

travailetudiant

 

 

 

 

 

 

 

65_ae

 




 


VIE ETUDIANTE / ALLOCATION D'ÉTUDES


1963

JANVIER 1963 ● L’ÉTUDIANT DANS LE BUDGET DE L’ÉTAT : LA FIN ET LES MOYENS ● L’ALLOCATION D’ÉTUDES ● Les choix budgétaires sont avant tout des choix politiques. Il est clair que les choix se sont portés, hier et aujourd’hui, sur la défense nationale plus que sur l’Éducation . A ne pas doter l’Éducation Nationale des crédits dont elle a besoin on la condamne à ne pas pouvoir remplir sa mission de service public et l’éducation se fait en dehors : enseignement privé, recherche-industrie, enseignement agricole…. C’est à une réforme en profondeur de l’enseignement qu’il faut réfléchir (structures, contenu, méthodes, finalités). La réponse à la démocratisation de l’enseignement par l’instauration des bourses est une faillite. C’est pourquoi l’UNEF affirme que seule l’allocation d’études distribuée à tous les étudiants selon le critère unique de la valeur des études est une des conditions de la réalisation d’une vraie démocratisation de l’enseignement.
Michel Mousel, Vice-Président de l’UNEF – Journal Le Monde, 24 au 31 janvier 1963 – N°spécial réalisé par les étudiants de la F.G.E.L

1963 • LE TRAVAIL ÉTUDIANT – DOCUMENT PRÉPARATOIRE AU STAGE UNEF ● Les débats du Congrès de Dijon ont fait apparaître des conceptions différentes sur le travail étudiant, conceptions qui ne sont pas sans incidences sur la revendication d’allocation d’études et, de façon plus générale, sur la pratique syndicale : l’étudiant est-il véritablement un « travailleur » intellectuel ? - Résumé du débat du Congrès de Dijon sur les motions d’orientation générale. (La motion finale propose d’engager une réflexion générale.) - Mise au point de Bernard Besnier, Vice-président du cartel E.N.S., à propos de son intervention au congrès sur la notion de « travail » étudiant - Addendum présenté par Jean-Paul Malrieu (E.N.S.) à son intervention sur le travail étudiant sur le terme de « plus-value » - Jean-Claude Pollack : "introduction à une étude critique des aliénations étudiantes" ( Recherches universitaires n° 2, 1963) aborde sous un angle différent, la question du travail étudiant. - Position de l’U.G.E.
Travail étudiant : document préparatoire au stage, UNEF 1963
Pour compléter la réflexion : Antoine Griset, Président F.G.E.L « L’étudiant est-il un jeune travailleur intellectuel » -  Journal Combat, Semaine du 6 au 11 Mai 1963

AVRIL – MAI 1963 ● "DES SOUS"! ● Au congrès de Dijon, au moment où la cogestion des Œuvres est remise en cause, la Commission "Intérieur" F.G.E.L. dénonce la situation difficile réservée aux étudiants. Après avoir exposé la gestion des bourses insuffisantes, mal distribuées et injustes, lui préférant une vraie réflexion sur l’allocation d’études, devant l’urgence d’une politique efficace en matière de logement étudiant, la Commission dénonce les choix gouvernementaux et insiste sur l’urgence des actions fortes à décider.
Michel Rostain, Délégué Intérieur de la F.G.E.L – Journal Combat, Semaine du 6 au 11 Mai 1963

OCTOBRE 1963 ● LES BOURSES EN 1980 ... ● L’UNEF axe ses revendications sur le salaire étudiant, débat lancé dès la Libération, mais qui doit se concrétiser et remplacer le système des bourses. Les étudiants russes et italiens ont obtenu ce salaire étudiant sur critères universitaires. Le syndicat ne doit pas être seul à porter cette revendication, se sont les étudiants qui doivent s’impliquer pour la faire aboutir.
Jean-Paul Malrieu - Le Monde du vendredi 18 Octobre 1963 – Numéro spécial réalisé par l’Union Nationale des Étudiants de France

OCTOBRE 1963 ● LE PAIN QUOTIDIEN ● Pour lutter contre l’isolement de l’étudiant, le travail au noir, et malgré tout le peu de moyens de subsistance pour l’étudiant qui veut devenir indépendant de sa famille et de l’Etat, L’UNEF revendique l’attribution de l’allocation d’études. En outre la question de l’offre de logements reste une préoccupation et un axe d’action pour le mouvement.
François Mareschal, Vice-président intérieur, Le Monde 18 octobre 1963 – N°spécial rédigé par l'Union Nationale des Etudiants de France

1964

OCTOBRE 1964 ● UNION NATIONALE DES ÉTUDIANTS DE FRANCE ● ALLOCATION D’ÉTUDES ● Un mois avant la sortie du dossier UNEF sur l’allocation d’études ce texte présente déjà une réflexion aboutie sur le sujet. Détail du budget nécessaire à l’étudiant pour vivre indépendant de sa famille et de l’Etat, et étudier sans recourir au travail au noir  - analyse du financement de cette allocation. Elle est proposée sur critères universitaires c’est-à-dire basée sur la réussite aux examens en tenant compte des spécificités de chacune des disciplines. Sont comparées analysées et chiffrées les autres formes possibles d’aide. L'année 1964-1965 sera-t-elle l'année qui verra le succès de cette revendication essentielle ? L’UNEF, pour sa part, est décidée à ne rien négliger pour qu'il en soit ainsi.
Allocation d’études – UNEF, Octobre 1964

NOVEMBRE 1964 ● DOSSIER ALLOCATION D’ÉTUDES ● L’UNEF propose que l’étudiant soit un être conscient, responsable avec les moyens de participer à son enseignement à temps plein sans être obligé de gagner sa vie comme surveillant ou en travaillant au noir. Ceci n’est possible que par l’attribution à tous les étudiants d’une allocation d’études non sur critères sociaux mais universitaires.
Lire les propositions de l’UNEF et l’historique de la revendication pour une allocation d’études 1947-1963 in Revue 21x 27 N° 9, Novembre 1964
Jean CHOLLET.-  Une revendication réaliste – Le système des bourses injuste et inadapté Revue 21 x 27, n° 9, Novembre 1964
Projet de loi UNEF pour une allocation d’études Revue 21 x 27, N° 9 Novembre 1964
Projet de loi du Parti Communiste pour une allocation d’études Revue 21 x 27, N° 9 Novembre 1964

1965

1965 ● CAHIERS DE L’UNEF N°8 NUMÉRO SPÉCIAL ● L’ALLOCATION D’ÉTUDES ● DOSSIER UNEF/UGE ● La réalité de la condition étudiante s’aggrave et prend aujourd’hui une signification lourde de conséquences pour l’avenir du pays. Le développement du travail extra universitaire est à la fois la conséquence la plus grave et la manifestation la plus évidente des insuffisances du système des bourses ou des prêts d'honneur ou encore des pré-contrats. L’allocation d’études attribuée sur la base de la réussite à l’examen final est la seule condition de l’indépendance matérielle et intellectuelle de l’étudiant. Elle doit être assurée à tous les étudiants. Cette revendication ne correspond pas à un réflexe corporatiste d’un groupe privilégié mais se fonde au contraire sur la reconnaissance de la fonction sociale de l’étudiant. L’autonomie de l’étudiant est le complément nécessaire de sa responsabilité professionnelle. Est abordé par ailleurs dans ce dossier la question de la planification et de la démocratisation de l’enseignement, comme le calcul du coût de cette allocation par rapport au coût des bourses.
L’allocation d’études : UNEF – UGE, Cahiers de l’UNEF N°8, numéro spécial

1966

NOVEMBRE – DÉCEMBRE 1966 ● LA DIRECTION DE L’UNEF ET L’ALLOCATION D’ÉTUDES ● Á l’Assemblée Générale du 15 octobre 1966, le Bureau National a proposé un nouvel examen de la revendication UNEF sur l’attribution d’une allocation d’études sur critères universitaires, c’est-à-dire pour tous les étudiants inscrits à l’Université, opposée à la revendication d’une attribution sur critères sociaux, pour les étudiants les moins favorisés, prônée par le Parti Communiste. Pour le Bureau National il apparaît difficile de définir les critères sociaux qui donneraient droit à une allocation. Par ailleurs, il semblerait que le Gouvernement prépare le remplacement des bourses par l’attribution d’une allocation d’études pour les étudiants les moins favorisés ; ce projet viendra se télescoper avec la revendication du syndicat. Opposée à de simples batailles revendicatives, l’UNEF qui se définit comme un syndicat engagé politiquement souhaite au travers de cette revendication affirmer son combat pour le socialisme.
Tribune Étudiante, Nouvelle Série, Novembre - Décembre 1966, N°4
L’Allocation d’Études : un nouveau débat, Revue 21 x 27, N°15  Décembre 1966

1966 ● ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION SUR L’ALLOCATION D’ÉTUDES ● ÉTUDIANTS SOCIALISTES UNIFIÉS ● Le bureau national de l’UNEF ayant manifesté sa volonté de relancer une réflexion sur l’allocation d’études et de remettre en question la revendication de l’attribution de l’allocation sur critères universitaires, les ESU expliquent en quoi, à leurs yeux, l’allocation d’études sur critères sociaux est une revendication illusoire et une fausse solution. Ce texte s’inscrit également dans la perspective du colloque intersyndical qui doit se tenir à la nouvelle bourse du travail les 9 et 19 décembre 1966, à l’initiative de l’UNEF, de l’UGE, du SNE Sup et du SGEN. Le PSU, invité, a prévu de participer à cette rencontre.
Étudiants Socialistes Unifiés – Éléments de réflexion sur l’Allocation d’Études, 1966
Étudiants Socialistes Unifiés – Éléments de réflexion sur l’Allocation d’Études – Annexes , 1966

1967

FÉVRIER 1967 ● LE PSU AVEC LES E.S.U RÉCLAME UNE ALLOCATION D’ÉTUDES POUR TOUS LES ÉTUDIANTS SUR CRITÈRES UNIVERSITAIRES
Permettant l’indépendance et la responsabilité de l’étudiant, les études à plein temps, l’accession collective à la culture, pour les classes les moins favorisées, grâce à une allocation familiale d’études dès le secondaire.
Voir le tract PSU, Février 1967

1970

5 AVRIL 1970 ● 58ème CONGRÈS UNEF -  ORLÉANS ● RAPPORT SOCIAL ● BOURSES - ALLOCATION D’ÉTUDES : LE POINT ● Après un bref historique sur la revendication de l’allocation d’études depuis sa première énonciation au Congrès de Grenoble en 1946, la commission fait le point sur les propositions de la commission Mallet et explicite la lutte de l’UNEF pour une allocation d’études sur critères universitaires et non sociaux. Face aux positions gouvernementales et réformistes la commission rappelle ses orientations et l’importance de la lutte de masse pour imposer ses revendications.
Lire les pages 16 à 22 du Rapport Social   

 


credits: Secrétariat de rédaction : Roger Barralis, Pierre Montacié, Jean-François Pertus, Jacques Sauvageot | Conception web Kaz design&web | Moka Studio